Des artistes de renom...

     Fondé en 2013, le Quatuor Hanson se forme sous l’impulsion de Hatto Beyerle (European Chamber Music Academy), du Quatuor Ebène et de Jean Sulem au Conservatoire Supérieur de Paris. Guidés par leurs conseils, ils font des quatuors de Haydn leur point d'ancrage esthétique et musical. L’étude des œuvres classiques leur permet de mettre en lumière l’aspect rhétorique, souvent fantasque et toujours poétique de la musique de Haydn. Parallèlement, ils abordent les œuvres de compositeurs de notre époque comme Toshio Hosokawa, Wolfgang Rihm, ou encore Mathias Pintscher dont ils interprètent la première française de Figura IV au Festival de l’IRCAM. S’approprier la musique de leur temps est pour eux le lieu d’une réflexion sur le rôle de l’interprète et sa place dans la modernité. A travers ses liens intertextuels et ses rencontres anachroniques, cette vision d’ensemble du répertoire est devenue pour le quatuor la force motrice d’une réflexion essentielle au musicien d’aujourd’hui.

  Soutenus par la fondation Banque Populaire, ainsi que par la fondation Singer-Polignac où ils sont en résidence à Paris, les quatre musiciens sont lauréats de nombreux concours internationaux : 3° prix et prix du public au concours de Lyon en 2015, 2° prix à Genève en 2016, ainsi que 2° prix au concours Joseph Haydn à Vienne où ils sont récompensés de plusieurs prix spéciaux (Prix Haydn, Prix du public et Prix de la pièce XX° siècle). Ils sont invités par de prestigieux festivals tels que le Printemps Musical des Alizés, le Festival de Deauville, la Roque d'Anthéron, ou le Festival d’Aix en Provence. Leurs concerts au Wigmore Hall à Londres, à l’Auditorium de la Maison de la Radio à Paris, au Victoria Hall de Genève, à l’ORF Kulturhaus à Vienne leur permettent de s’illustrer en Europe et à l’international (Chine, Maroc, Norvège, ...). Au cours de la saison 2016-2017, ils interprètent le 7° Quatuor de Beethoven lors d’une série de concerts à la salle Cortot dans le cadre du Centre de Musique de Chambre de Paris et participent à un cycle de trois volets radiophoniques dans l’émission de France Musique “Plaisirs du Quatuor" avec comme fil conducteur l’esthétique classique de Haydn et Mozart.

 

Anton HANSON, Jules DUSSAP - Violons

Gabrielle LAFAIT - Alto

Simon DECHAMBRE - Violoncelle


Service 2

 

Reconnu pour la vision poétique des œuvres qu’il aborde, le Quatuor Akilone défend avec sensibilité, intelligence et fantaisie le vaste répertoire du quatuor à cordes. Il est le fruit d’une aventure humaine et musicale qui est née en 2011 à Paris.

Lauréat du Premier Grand Prix du 8ème Concours international de Quatuor à cordes de Bordeaux et du prix ProQuartet en mai 2016, le Quatuor Akilone est depuis en tournée en Europe et au Japon. Il s’est déjà produit entre autre au Wigmore Hall à Londres , à la Scuola Grande di San Giovanni Evangelista à Venise, au Munetsugu Hall à Nagoya, à la Maison de la Radio et à la salle Cortot à Paris et dans des festivals tels que Les Vacances de Monsieur Haydn, l’Orangerie de Sceaux ou le Festival des Arcs.

Ce jeune ensemble aime également s’associer à d’autres musiciens comme Vladimir Mendelssohn, Tabea Zimmermann, Avri Levitan, Jérôme Pernoo, David Walter, Florent Héau, Jean-François Heisser et Pavel Gililov.

Il s’est formé auprès de grands chambristes tel Hatto Beyerle avec qui il travaille étroitement, Johannes Meissl, Vladimir Mendelssohn et les membres des quatuors Ysaÿe, Rosamunde et Ebène. Il reçoit également les précieux conseils de Mathieu Herzog.

Parallèlement à une carrière internationale et poussé par le besoin de tisser un lien complice avec l’auditeur, le Quatuor Akilone ouvre son « chant » à tout type de public grâce à sa collaboration avec les associations Les Concerts de Poche et Musethica.

La sortie d’un premier CD est à paraître en 2018 chez Mirare.

Le Quatuor Akilone est membre Alumni de l’ECMA, résident à ProQuartet-CEMC depuis 2016, génération Spedidam et lauréat de la Fondation Banque Populaire depuis 2017. Le Quatuor a été sélectionné pour participer au projet Le Dimore del Quartetto. 


Service 3

Après avoir fêté en grande pompe son 15e anniversaire, le Quatuor Anches Hantées aborde l’année 2018 avec de nombreux projets exaltants : une nouvelle version de son spectacle Ma Mère l’Oye, de nouvelles œuvres au répertoire dont une création mondiale sans compter plusieurs concerts à l’étranger (Belgique, Allemagne, Équateur).

Premier quatuor de clarinettes lauréat du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, lauréat de la Fondation Banque Populaire, les «Anches Hantées» s’illustrent sur scène par un raffinement sonore, une sincérité d’interprétation et un contact chaleureux  prompt à faire fondre les derniers préjugés sur la “grande musique” d’un auditoire peu accoutumé aux salles de concert.

En s’appuyant sur un répertoire de transcriptions originales et en revisitant à sa guise les œuvres du passé les plus diverses, le quatuor a non seulement conquis l’intérêt d’un public éclectique et toujours plus large mais il a aussi suscité des œuvres de la part des compositeurs de son temps.

À la fois pétillant et charmeur, cet ensemble sympathique  dépoussière l’image parfois austère d’un concert traditionnel, balayant les conventions, pour lui insuffler son propre credo, à savoir un accès facilité à la musique dite “classique”. Sa faculté d’imaginer des expériences scéniques audacieuses (partageant l’affiche avec un comédien, une récitante et même un personnage de BD, le fameux Chat de Philippe Geluck) et de proposer des actions ciblées envers les auditeurs les plus jeunes en font l’artisan de la première heure d’un art mis à la portée de tous.

Où s’arrêteront ces quatre artistes qui passent de Mozart à Trénet comme du menuet au funk ? Retrouvez-les à la télévision aux côtés de Rolando Villazon sur Arte et de Jean-François Zygel sur France 2dans un livre de contes racontés en musique par Élodie Fondacci, paru l’hiver 2016 chez Gautier-Languereau, à la radio sur France Musique et France Inter et au détour d’un spectacle “Pas si classique” mis en scène par Jean Manifacier.

En mai 2017, pour célébrer ses 15 ans, le quatuor présente son nouveau disque “Ballabile“. Ce disque est à l’image du Quatuor sur scène, surprenant là où le classique ne l’attend pas, du quatuor à cordes à la valse-jazz en passant par le théâtre musical.