Concert 3:                           Yan    LEVIONNOIS, violoncelle et récitant: "Les Illuminations" le samedi 20 novembre 2021 à 17 h. au Château

 

 

Mise en miroir des poèmes d'Arthur Rimbaud " Les Illuminations" et des Suites pour violoncelle seul de Benjamin Britten

YAN LEVIONNOIS, violoncelle

 

aLauréat de quelques-uns des concours internationaux les plus prestigieux pour violoncelle, ttels que les concours Rostropovitch ou Reine Elisabeth, Yan Levionnois se démarque par son eesprit curieux qui le pousse à diversifier ses expériences artistiques. 

 

Baignant dans un environnement musical dès son plus jeune âge, il commence le violoncelle aavec son père avant de partir étudier successivement à Paris avec Philippe Muller, à Oslo aavec Truls Mørk et à la Juilliard School à New York avec Timothy Eddy. Son parcours le pporte rapidement à rencontrer et à partager la scène avec des artistes de tous horizons, tels qque David Grimal, Nicholas Angelich, Pierre Fouchenneret, Léa Hennino, Richard Galliano et Elliot Jenicot. Depuis 2016, sa complicité enthousiaste avec le pianiste Guillaume Bellom les amène à jouer souvent en récital. Enfin, il devient en 2019 membre du quatuor Hermès, eexplorant au sein de cet ensemble les richesses d’un répertoire inépuisable. 

 

Également à l’aise dans le répertoire concertant, il s’est produit en soliste avec notamment le LLondon Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National de France ou encore l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, sous la direction de chefs tels que Heinrich Schiff, Daniele Gatti et Dimitry Sitkovetsky. Musicien complet, il participe par ailleurs régulièrement en tant que chef de pupitre à l’ensemble sans chef Les Dissonances, abordant avec eux les grandes pages orchestrales, depuis les symphonies de Beethoven jusqu’aux œuvres de Stravinsky, Bartók ou Ravel. 

 

Ces diverses expériences ont nourri sa discographie déjà riche d’une quinzaine d’opus, qui a été unanimement saluée par la presse et le public depuis son premier disque consacré au répertoire pour violoncelle seul des XXème et XXIème siècles. Ardent défenseur de la musique de son temps, il a d’ailleurs travaillé avec de nombreux compositeurs contemporains. La création du Concerto pour violoncelle et orchestre d’harmonie de Richard Dubugnon a notamment fait l’objet du film « Ce qu’il faut de silences », réalisé par Thierry Augé. On notera également ses enregistrements de The Sound of Trees, concerto pour violoncelle et clarinette de Camille Pépin, ainsi que de Dolmen, œuvre pour violoncelle seul de Kryštof Mařatka. 

 

Dans un autre registre, sa collaboration avec le compositeur Romain Trouillet l’a amené à enregistrer de nombreuses bandes originales pour le théâtre comme pour l’écran, que ce soit par exemple pour les spectacles du mentaliste Viktor Vincent ou pour le court-métrage « Homesick » de Koya Kamura. 

 

Passionné par la poésie d’Arthur Rimbaud, il a conçu « Illuminations », un spectacle mêlant les poèmes du recueil éponyme aux Suites pour violoncelle seul de Britten, dans lequel il assure lui-même le rôle de récitant, et qui a également été gravé en disque. 

 

Il a eu la chance de participer à la création de son violoncelle, réalisé par Patrick Robin, et joue un archet fait pour lui par Yannick Le Canu. Il est depuis 2016 artiste associé de la fondation Singer-Polignac à Paris.

« Fou de littérature, j’adore raconter des histoires, voyager d’une œuvre à l’autre. Je ne peux concevoir mes programmes autrement. J’ai l’âme d’un conteur. » Ainsi aime se présenter le violoncelliste Yan Levionnois.

Les mots et la musique

Depuis 2013, Yan Levionnois a enregistré une quinzaine de CD. Celui qui vient de paraître, Illuminations, est le fruit de quatre ans d’élaboration et de tournées pour ce programme réunissant les trois Suites pour violoncelle de Benjamin Britten que l’artiste met en résonance avec un choix de poèmes issus des foudroyantes Illuminations d’Arthur Rimbaud. « Lorsque j’ai abordé les Suites pour violoncelle du compositeur anglais, je lisais le recueil poétique du Français, sans connaître toutefois le cycle de dix mélodies que Britten a écrites sur les Illuminations. Mais j’avais aussitôt ressenti une filiation entre le poète et le musicien. » À tel point que, plus d’une heure durant, Yan Levionnois fusionne en une même « geste » musique et poésie. De la voix et de l’archet, il possède des accents de vérité qui ne peuvent qu’émouvoir l’auditeur, impressionné qu’un instrumentiste remarquable puisse aussi être un formidable « diseur ». Entretien avec Bruno Serrou

 

 

 

 LA SOIRÉE SE POURSUIVRA AVEC L' ARTISTE;  LES PERSONNES INTÉRESSÉES PAR CETTE FORMULE SONT REMERCIÉES DE GARNIR LE BUFFET EN APPORTANT DES BOUCHÉES APÉRITIVES SUCREES ET/OU SALLÉES  

 ET SA BOISSON COORDONNÉE... 


Our Mission